La série La Sélection de Kiera Cass

Lecture

Hello les girlz!

Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’une saga que j’ai lu il y a deux mois et demi et qui a été un vrai coup de cœur:

LA SELECTION

Résumé:

35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.
Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Il est vrai qu’au début je n’étais pas très emballée par le résumé mais en voyant que la saga plaisait à de nombreuses lectrices, je voulais me faire mon propre avis, et puis j’avoue que les couvertures sont irrésistibles et ont carrément attiser ma curiosité.

Je me suis donc lancée dans une lecture e-book. Et je n’ai pas su m’arrêter. Vraiment. Je ne perdais pas la moindre occasion de poursuivre ma lecture, chaque moment de libre était propice à me replonger dans mon téléphone. J’ai littéralement englouti les tomes, et pas seulement les trois premiers mais aussi la suite avec l’Héritière et la Couronne, et les livres bonus (Le Prince…).

J’ai très rapidement accroché à l’univers, aux personnages. L’histoire est addictive. Je n’aurai pas imaginé être autant happée par une série à mi-chemin entre le Bachelor et Hunger Games ! Mais les premières impressions peuvent être trompeuses ! C’est une série tellement agréable à lire et avouons-le, elle réveille la princesse enfouie en chacune de nous ^^

Je me suis laissée prendre au jeu, on avance de surprises en rebondissements.

Nous sommes donc plongés dans un univers dystopique, dans le monde d’Illea où règne une monarchie de caste, allant de 1 à 8: les 1 étant la famille Royale et les 8 les plus pauvres. America, une cinq, décide de participer à la Sélection pour faire plaisir à sa mère car si jamais au grand jamais elle devenait princesse d’Illéa, sa famille dirait adieu à la misère. Mais elle est secrètement amoureuse d’Aspen, un six, qui l’encourage aussi à s’inscrire. C’est donc à contrecœur qu’America se retrouve propulsée au palais dans un but uniquement financier, car oui, elle a été sélectionné parmi les 35 candidates, toutes plus jolies et sournoises les unes que les autres. Aspen rompt avec elle quand il apprend qu’elle est sélectionnée. Et là c’est le drame, America qui participait dans le but de récolter suffisamment d’argent pour subvenir aux besoins de sa famille et se marier avec Aspen se voit larguer par son cher et tendre, pour lui laisser une chance d’avoir une vie meilleure.

America reste fidèle à elle même, drôle, déterminée, émouvante…et son gros défaut: elle est indécise, elle jongle entre Aspen et Maxon !!

Je n’en dirais pas plus sur l’histoire au risque de vous spoiler mais ensuite nous suivons le quotidien du triangle amoureux: Aspen / America / le Prince Maxon.

J’ai vraiment craqué sur le personnage touchant d’Aspen pour qui j’avais beaucoup d’empathie et de compassion, même s’il a pu m’agacer à certains passages. Ils étaient tous attachant à leur manière. Le triangle amoureux ne m’a pas dérangé, mais il y aurait eu bien plus de piquant et de rivalité si Maxon avait appris plus tôt l’histoire d’amour entre Aspen et America.

Finalement, le concept de télé-réalité n’est pas aussi présent que le résumé ne le fait croire, l’idée du jeu télévisé n’a pas été suffisamment exploité, on oublie qu’ils sont filmés et la plupart des scènes sont sans caméra.

L’auteur a intégré dans ses romans une dimension politique avec une rébellion des renégats contre le système des castes qui vient déstabiliser le royaume et amène de l’action à l’histoire, bien qu’au départ j’ai eu du mal à saisir les intentions de ces rebelles divisés en deux clans.

Alors, plutôt team Ameria/Aspen ou America/Maxon ?

Si vous n’avez pas lu les livres, je vous invite à vous arrêtez là car vous serez spoiler.

J’ai donc lu la suite de l’histoire.

À la fin du tome 3, America est choisie par Maxon (bon on s’y attendait tous, je vous l’accorde!) et Kiera Cass a fait le choix de faire mourir pas mal de personnages sans trop comprendre pourquoi .. Le roi n’a pas suffit, il a fallu que la Reine, Céleste et le père d’Ame meurent aussi … J’avoue que le choix de l’auteure me laisse perplexe. Bref, passons.

Et là grosse frustration. Énorme désillusion. Moi qui m’attendait à retrouver mes tourtereaux, l’histoire fait un bond en avant de 20 ans. 20 ans ! Et pour couronner le tout, leur fille Eadlyn est devenue la narratrice.

Voici le résumé:

UNE NOUVELLE SELECTION COMMENCE

Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle sélection.

A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’Etat, la Princesse va devoir faire ses choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illéa…

Les premières pages, j’étais donc complètement déconcertée, je voulais tellement suivre la suite de l’histoire d’amour de notre nouveau couple royal. On les voit désormais sous un autre angle dans le rôle de parents. Mais très rapidement on s’attache à leur fille et on plonge dans une nouvelle sélection. L’ambiance renversante est toujours là et la lecture toujours aussi bonne et rafraichissante que les trois premiers romans. Eadlyn ne voulait pas de cette sélection mais la révolte gronde et ses parents insistent pour qu’elle tente l’expérience et ainsi apaise les tensions avec le peuple. Elle accepte donc à contrecœur (un peu comme sa mère) et promet à son père de faire des efforts. On vit donc la sélection de l’autre côté. Eadlyn est moins indécise que sa mère, un chouillat agaçante et plutôt distante avec les candidats mais elle va savoir nous surprendre à sa manière au travers de sa relation avec Kile, personnage que j’ai adoré, et avec Erik, seul jeune homme ne participant pas à la Sélection (pourtant tellement charmant et craquant) car il est l’interprète d’Henri. De nouveaux personnages font leur apparition et donnent une belle dynamique à l’histoire.

Pour conclure, je suis donc totalement FAN de cette saga et ne peut que vous conseiller de la lire 🙂

Publicités

Une réflexion sur “La série La Sélection de Kiera Cass

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s